Tribunal correctionnel d’Eupen, 15 mai 2017

15 Mai 2017
Domaine d'action: Autres domaines
Critère de discrimination: Racisme
Arrondissement judiciaire: Eupen

Un homme est condamné pour outrage à fonctionnaire, coups et blessures avec motif abject et incitation à la discrimination. Le juge a précisé que c’est en raison de la motivation raciste des faits qu’il a opté pour la peine la plus sévère.

Tribunal correctionnel d’Eupen, 15 mai 2017

Critère : racisme

Date : 15 mai 2017

Instance : Tribunal correctionnel d'Eupen

Décision : Il était question de deux évènements qui se sont déroulés dans un délai d’un mois.

D’abord, l’homme avait appelé la police en demandant d’envoyer des agents à son domicile. Sur place, a eu lieu l’outrage à fonctionnaire. Les policiers ont notamment témoigné de propos racistes et d’une image d’Adolf Hitler décorant un mur.

Un mois plus tard, le même homme a porté des coups à trois citoyens irakiens. Il tentait de leur faire quitter une fête de carnaval à coups d’insultes racistes.

Lors de l’audience, l’accusé a nié être raciste. Le tribunal d’Eupen a néanmoins estimé que le « sentiment profond de mépris envers  l’humanité » (“zutiefst menschenverachtende Weltanschauung“) ayant servi de mobile à ses actions était suffisamment établi.

Ces circonstances aggravantes ont mené à une sanction de 100 heures de peine de travail (assortie d’une peine d'emprisonnement subsidiaire de 10 mois) et d’une importante amende.