Que faire face à des messages de haine sur les réseaux sociaux ?

Il vous est certainement déjà arrivé de tomber sur des propos haineux, racistes ou sexistes sur Internet. Nombreux sont ceux qui tentent d'ignorer ces messages et pourtant, il serait préférable d'agir. Combattre ensemble les messages à caractère haineux, c'est empêcher la haine de devenir la norme. 

Signalez le message à Facebook ou Twitter

Toute personne qui crée un profil sur Facebook ou Twitter en accepte formellement les conditions générales d'utilisation (Terms of Service). Elle s'engage à supprimer les messages qui s'en prennent à des personnes en raison de leur race, religion ou origine ethnique. Or, ce geste n'est pas automatique.

Facebook et Twitter ne suppriment un message qu'après avoir reçu le signalement d'un utilisateur. Il est donc important que vous signaliez les messages haineux ou discriminatoires. Il s'agit d'un acte totalement anonyme. Sur base de votre signalement, Facebook et Twitter pourront décider de mettre ces messages hors ligne, voire de bloquer temporairement ou définitivement un profil.

Comment faire ?

Demandez à l'administrateur de la page ou au modérateur de supprimer le message

La plupart des forums sur Internet, comme les pages Facebook de journaux par exemple, ont un modérateur qui veille au grain. L'administrateur est en effet responsable de ce qui est posté sur la page et donc aussi des commentaires qui y sont publiés. Le modérateur a la possibilité de mettre un message hors ligne et peut adresser un avertissement à des utilisateurs ou bloquer leur accès au forum.

Vous découvrez un message haineux ou discriminatoire ? Dans ce cas, contactez le modérateur et demandez-lui de retirer le message. Vous n'obtenez pas de réaction ? Signalez le message à Unia. Unia peut intervenir s'il s'agit de déclarations punissables au sens juridique. 

Réagissez au message de haine

Même si vous n'êtes pas personnellement victime de propos haineux, vous pouvez réagir. Faites par exemple savoir que vous n'êtes pas d'accord avec une publication ou la mise à jour d'un statut. Quelques conseils pour vous y aider :

  1. Ne dirigez pas vos flèches contre l'auteur, mais attaquez le contenu du message.
  2. Réfutez les mensonges, si possible preuves à l'appui. Citez des sources fiables.
  3. Exprimez votre incrédulité et votre mécontentement, mais évitez de vous lancer dans des discussions stériles du type « j'ai raison/tu as tort » ou autres échanges de propos insultants ou dénigrants.
  4. Sachez que certains messages sont envoyés à des fins provocatrices. Ne vous laissez donc pas entraîner, sous le coup de l'émotion, dans une diatribe – limitez-vous à une déclaration posée.

Réagissez d'une façon qui vous met à l'aise. Vous préférez ne pas réagir directement à un message de haine ? Rien ne vous empêche de distiller vous-même des messages positifs ou nuancés sur Facebook ou Twitter : sur le même thème ou sur le groupe qui a été visé. Une façon subtile de lutter contre les messages de haine.

Vous trouverez plus de conseils sur la manière de réagir aux messages de haine sur internet sur le site de Media Diversity Institute (en anglais).   

Signalez-le à Unia

Vous pouvez également signaler les messages discriminatoires à Unia par le biais de notre formulaire de signalement. Nous examinerons si les déclarations sortent des limites légales de la liberté d'expression. S'il est question d'incitation à la discrimination, à la haine ou à la violence, il s'agit de déclarations punissables au sens juridique et Unia pourra pousser l'action plus loin. Plus de détails ici.

Restez informé-e

Restez informé-e de nos différentes activités :

Suivez-nous sur Facebook et Twitter