Discrimination liée à l’âge sur le marché de l’emploi: hausse sensible des dossiers ouverts par Unia

26 Septembre 2016
Domaine d'action: Emploi
Critère de discrimination: Âge

Les jeunes et les personnes de plus de 45 ans à la recherche d’un emploi sont régulièrement confrontés à des préjugés et des stéréotypes : les travailleurs plus âgés ne sont plus en phase avec les nouveaux outils technologiques ; les jeunes sont trop paresseux pour travailler etc. Depuis le début 2016, Unia constate une hausse sensible des dossiers ouverts pour des discriminations liées à l’âge ; c’est pourquoi Unia a décidé de lancer une campagne contre ces préjugés.

Sur les huit premiers mois de 2016, 74 dossiers ont été ouverts suite à un signalement pour une discrimination sur base de l’âge, c’est déjà 60% en plus par rapport à l’ensemble de l’année 2015 (45 dossiers au total) :

  2010          2011          2012          2013          2014          2015          2016 (jusqu’au 31/08)

   53               48              56              57              60              45              74


Nous continuons à recevoir des signalement de personnes se sentant discriminées à cause de leur âge et qui sont persuadées ne pas avoir reçu les même chances que d’autres candidats. Nous allons probablement doubler les dossiers ouverts par rapport à l’année passée et c’est inquiétant.

Dans une grande partie des dossiers ouverts (31), l'âge a joué un rôle direct dans le rejet des sollicitations. Choisir de retenir tel ou tel candidat en fonction de son âge et non plus de ses compétences, c’est envoyer un très mauvais message à la société.

Si nous examinons bien les dossiers ouverts depuis janvier, nous constatons que ce sont les travailleurs plus âgés qui sont les principales victimes puisque près de six dossiers sur dix concernent des personnes de + de 45 ans. Selon Unia, ce sont souvent des arguments liés aux coûts salariaux qui sont mis en avant par les employeurs, renforcés par des préjugés encore tenaces, comme par exemple la prétendue déconnexion des travailleurs de plus de 45 ans face aux nouvelles technologies ou leur manque de flexibilité.

Une campagne de sensibilisation

C’est via des affiches et des bannières qu’Unia a décidé de sensibiliser les belges à cette problématique, en ciblant spécifiquement les acteurs clés de l’emploi, les organisations syndicales, les secteurs liés aux plus de 50 ans ou à la jeunesse. « Le ton de la campagne est résolument ironique et utilise les principaux clichés entendus sur les jeunes ou les plus âgés. C’est important que les gens sachent que l’âge est un des critères protégés par la loi anti- discrimination de 2003. En clair, il est illégal d’exclure un candidat potentiel en fonction de son âge, et Unia tient à le rappeler, tout en incitant toute personne discriminée à partager son expérience par un signalement.

Pour Unia, la discrimination liée à l’âge reste sous-estimée. Nous devons tous garder à l’esprit que le vieillissement de la population est une réalité en Europe. En Belgique, le groupe des plus de 45 ans augmentera de 20% dans les quarante prochaines années. Si cette partie croissante de la population fait face à un risque important de discrimination sur le lieu de travail, alors nous sommes confrontés à un réel problème social.